Technologie

Les technologies numériques dans les transports publics

La numérisation entraîne un profond changement pour les entreprises de transport public local. Les procédures et les processus opérationnels doivent être redéfinis et réorganisés. Les technologies de l’information (TI) jouent un rôle central dans la numérisation des processus. Qu’il s’agisse de la planification opérationnelle, de processus entiers ou de procédures individuelles, les TI peuvent faire plus que fournir un simple soutien ; elles contribuent de manière significative à l’augmentation de l’efficacité de l’ensemble des opérations. Elles créent également la base nécessaire pour une orientation client réussie – la clé pour augmenter l’attractivité des transports publics. Les thèmes suivants donnent un aperçu des technologies qui permettent la numérisation dans les transports publics et de la manière dont TRONTEQ vous aide à les mettre en œuvre.

ETHERNET

La norme pour les réseaux de données modernes

L’épine dorsale de l’informatique moderne est la communication entre les applications informatiques, c’est-à-dire l’échange de données. Elle doit être rapide, efficace et standardisée. En outre, la mise en réseau d’un grand nombre de participants de différents endroits est aujourd’hui une évidence.

Afin de répondre aux exigences de réseaux de données aussi complexes, une norme de réseau s’est établie au cours des dernières décennies : IEEE802.3, également connue sous le nom de Ethernet. Elle est particulièrement convaincante en termes de robustesse, d’évolutivité, de largeur de bande et de degré de standardisation. La normalisation ne signifie pas seulement la spécification de la transmission, mais aussi une large gamme de connecteurs, de câbles et de dispositifs qui sont tous compatibles entre eux.

Les couches de communication des appareils

Un réseau est une connexion de plusieurs appareils qui partagent la même infrastructure et les mêmes ressources et qui communiquent via le protocole réseau. La communication s’effectue en plusieurs couches. Le modèle OSI (Open Systems Interconnection) illustre cette division en couches et définit sept couches, également appelées couches.

Layer 1 et layer 2

La norme Ethernet est définie par les deux premières couches, la couche 1 et la couche 2. La couche 1 détermine la couche de transmission physique (fibre optique, ligne de cuivre) et est appelée « couche physique ». La transmission du signal s’effectue par exemple via des paires torsadées (TP). La couche 2 représente le niveau de connexion et est appelée « couche de liaison de données ».

Afin que la transmission des données reste largement exempte d’erreurs, les données sont divisées en blocs. Ces blocs de données sont également appelés trames (Ethernet). Le MAC (Media Access Control) est également attribué à la couche 2 ; l’utilisateur le connaît sous le nom d' »adresse MAC ». Cette adresse est utilisée pour s’adresser aux participants du réseau sur la couche 2. Une adresse MAC est unique au monde et est souvent attachée à l’appareil et utilisée pour l’identification de l’appareil.

LAYER-2-SWITCHES

Le commutateur Ethernet comme médiateur dans la communication des appareils

Un commutateur Ethernet de couche 2 connecte les nœuds de réseau de la couche 1 et garantit que les données de la couche 2 sont transmises sans erreur. Un commutateur Ethernet doit donc être compris comme un intermédiaire. Sa tâche principale consiste à recevoir des trames de données sur un port, à lire l’adresse MAC de destination dans la trame et à transmettre la trame au port approprié. Pour ce faire, le commutateur stocke toute la trame en interne et ne la transmet qu’après avoir déterminé la destination. Cette technologie est également connue sous le nom de « store and forward ».

Comment les commutateurs Fast Ethernet et Gigabit envoient et reçoivent des données

Dans les commutateurs modernes, ce type de traitement a lieu directement dans le matériel. Le temps de traitement est de l’ordre de la nanoseconde, de sorte que le retard résultant (latence) est généralement négligeable pour la plupart des applications (de l’ordre de la µs/ms). Les débits de transmission les plus courants sont de 100 Mbit/s (Fast Ethernet) et 1 Gbit/s (Gigabit). Le Fast Ethernet et le Gigabit Ethernet prennent tous deux en charge la transmission en duplex intégral. Cela signifie que les données sont envoyées et reçues dans les deux sens simultanément. Le Fast Ethernet utilise une paire de câbles torsadés pour la transmission (TX) et la réception (RX), soit quatre fils au total. Le Gigabit Ethernet utilise quatre paires torsadées et donc huit cœurs. Avec le Gigabit Ethernet, chaque paire est utilisée de manière bidirectionnelle.

 

ADMINISTRABLE VS NON-ADMINISTRABLE

Quelle est la différence entre les commutateurs administrables et non-administrables?

Fondamentalement, les commutateurs diffèrent par leur nombre de ports et par leur type, qu’ils soient administrables ou non. Les commutateurs administrables intelligemment sont capables de contrôler le flux de données, de produire des données de diagnostic sur la « santé » du réseau et de faciliter la maintenance de l’atelier. Cependant, ils doivent être configurés pour transformer les fonctionnalités avancées en économies de temps et d’argent.

Les commutateurs non-administrables, en revanche, sont de simples appareils plug-and-play qui n’ont aucune intelligence et n’ont donc pas besoin d’être configurés. Cependant, ils ont l’inconvénient de ne pas avoir d’options pour le flux de données, les diagnostics et la configuration du réseau.

Les commutateurs supérieurs à la couche 2 ne sont pas à proprement parler des commutateurs Ethernet, mais des routeurs. Par exemple, un commutateur de couche 3 effectue la commutation sur la base de l’adresse IP attribuée à la couche 3. Les commutateurs Ethernet administrables modernes sont un mélange de commutateur Ethernet et de routeur. Un commutateur administrable prend en charge la commutation matérielle de la couche 2 et offre certains protocoles et services qui vont au-delà de la couche 2, tels que DHCP, le routage IP, NAT.

Découvrez la variété de nos produits

ROQSTAR Fast Ethernet Switches

Détails

ROQSTAR Gigabit Switches

Détails

ROQSTAR 16 Ports Switches

Détails

Détails

Détails

Détails

Prêt à partir ?

Vous êtes intéressé par nos commutateurs ROQSTAR ? Contactez-nous dès maintenant - nous vous conseillerons volontiers !

Juri Martinevski

Juri Martinevski

Contact

 

Nos produits sont fondamentaux pour la digitalisation dans les transports publics. Les commutateurs Ethernet ROQSTAR M12 fournissent l’infrastructure réseau pour la billettique, les systèmes de comptage de passagers (PCS), l’information dynamique aux voyageurs (SIV), et la vidéosurveillance (CCTV).

Contactez

TRONTEQ Electronic
Hoelzlestr. 3
72768 Reutlingen
Allemagne

+49-7121-91799-0

info@tronteq.com

Connectez-vous avec nous !

© 2021 TRONTEQ Electronic