Les transports publics du futur : D’un point A à un point B, totalement flexible et sans coupure
11 Juil, 2022

Un scénario de mobilité idéale

Les vacances d’été sont là. Sandra veut aller à Lakapitale pour retrouver ses amis. Sandra a 16 ans et vit avec ses parents à Banlieuville. Elle prend son téléphone portable, entre sa destination dans son appli de mobilité et reçoit immédiatement les détails sur le moyen le plus rapide de se rendre à Lakapitale. On lui propose un trajet qui part dans 10 minutes et qui démarre directement depuis son domicile. Sandra confirme son trajet.

Dix minutes plus tard, Sandra passe la porte et voit la navette autonome qui est là. Elle monte dans la navette et se dirige vers un point de transfert. Plusieurs navettes des environs y arrivent. De là, elle peut prendre un bus ordinaire. Sandra voit que le bus part déjà pour Lakapitale dans cinq minutes.

Au point de transfert, elle rencontre sa voisine Eva.

« Hé, Eva ! Que fais-tu ici ? »

« Ça fait plaisir de te voir, Sandra ! Je viens de rentrer de la ville en bus. J’ai fait livrer mes courses à ce point de transfert et je suis sur le point de les récupérer. Après ça, je vais prendre mon vélo dans le local à vélos, y mettre mes courses et rentrer chez moi. »

Les deux ados continuent de parler jusqu’à ce que Sandra se rende compte que son bus est déjà arrivé. Elle dit au revoir à Eva et monte dans le bus pour Lakapitale. Comme d’habitude, elle s’assied dans la zone de repos du bus pour lire confortablement un livre. Une fois dans la ville, le bus circule uniquement sur les voies réservées jusqu’à ce qu’il atteigne le hub de mobilité. Là, Sandra descend du bus. Elle pourrait poursuivre son voyage avec un vélo ou une trottinette en libre-service, mais aujourd’hui, ce n’est pas nécessaire. La destination de Sandra est toute proche et elle parcourt les 500 derniers mètres à pieds.

Concepts de mobilité digitale

Ce scénario futur montre comment Sandra se rend d’une zone rurale à la ville et le fait très facilement et confortablement. Elle peut partir quand elle veut et arrive de façon fluide et rapide à sa destination.

Mobilité à la demande

Le voyage commence par une application de mobilité. C’est le point d’accès de Sandra pour réserver ou obtenir des informations sur les offres proposées. Sandra a un abonnement annuel à toutes les offres et peut les utiliser aussi souvent qu’elle le souhaite. Ainsi, elle n’a jamais à se soucier du coût du trajet ni de l’endroit où elle peut se procurer le billet.

Pour la première étape de son voyage, Sandra utilise une navette à la demande. Il s’agit d’un véhicule dont les itinéraires, fixes ou personnalisés, couvrent à la fois les arrêts classiques et ceux suggérés par l’application. Il est également possible de venir la chercher devant sa porte. Le confort de la navette à la demande est comparable à celui de sa propre voiture.

Des pôles de mobilité offrant une qualité de séjour élevée

La navette à la demande emmène Sandra à un point de transfert – une sorte de pôle de mobilité où arrivent plusieurs navettes de la région. Les navettes collectent les passagers sur les trajets où la demande est moindre afin de les transporter jusqu’au point de transfert. Ce lieu offre également une bonne qualité de service. Faire des courses, prendre un café ou se donner rendez-vous : Le temps d’attente au pôle de mobilité peut être utilisé utilement, afin de ne pas avoir le sentiment de perdre du temps.

Le bus : très ponctuel et confortable

Depuis le point de transfert, Sandra poursuit son voyage en bus. Une fréquence élevée est importante. C’est quelque chose que nous connaissons déjà dans les grandes villes, où le métro, en particulier, circule si régulièrement que vous n’avez pas à vous soucier de l’heure du prochain passage, car vous ne devez jamais attendre plus de 8 minutes.

Sandra a une place garantie dans le bus. La capacité des bus est donc toujours contrôlée pour qu’il y ait suffisamment de sièges disponibles. Les sièges offrent non seulement un confort de voyage, mais contribuent également à la sécurité. Globalement, le bus doit offrir une qualité de service élevée. Outre le wifi et les divertissements, il existe des zones de silence que les passagers peuvent utiliser pour lire, travailler ou se détendre pendant le trajet.

La mobilité dans la ville : Moins de voitures et interconnectée

En ville, le bus circule dans un couloir réservé. Le bus a la priorité à tout moment et avance donc plus vite que les voitures. Sandra descend à un hub de mobilité. Là, différents moyens de transport l’attendent, comme des vélos, scooters, trottinettes en libre-service, qui lui permettent de parcourir facilement le dernier kilomètre.

Cependant, dans notre scénario de mobilité, Sandra finit par marcher. Pour cela, il faut des villes conçues pour les individus, et non pour les voitures. Les individus devraient prendre plaisir à marcher dans la ville.

Voici comment ce scénario de mobilité a vu le jour

Se concentrer sur les besoins des utilisateurs

Des concepts comme celui-ci existent déjà sous une forme ou une autre. Pour qu’ils deviennent réalité, les utilisateurs et leurs besoins doivent être placés au centre de toutes les considérations et actions. Les offres de mobilité sont également créées en conséquence. La première étape consiste donc à déterminer systématiquement les besoins – d’une part en évaluant les données collectées quotidiennement dans les véhicules digitalisés ; d’autre part en interrogeant directement les utilisateurs actuels et potentiels. Il est notamment important de convaincre les non-utilisateurs des transports publics afin de pouvoir réaliser le tournant de la mobilité et d’atteindre les objectifs environnementaux.

Une fois le besoin connu, l’étape suivante consiste à examiner quel service de mobilité y répond le mieux. Parfois, il s’agit simplement d’un vélo, parfois d’un BHNS ; parfois d’une navette, parfois d’un scooter. Il est inutile, voire impossible, de desservir l’ensemble du trajet avec un seul type de véhicule. Nous n’avons pas besoin d’un seul type de service, mais plusieurs. Idéalement, ces services de mobilité dans leur ensemble sont suffisamment efficaces pour encourager les personnes qui préfèrent actuellement conduire à passer aux transports publics. Et pour rendre le voyage plus agréable pour ceux qui utilisent déjà les transports publics.

Se concentrer sur l’écosystème de la mobilité et la digitalisation des véhicules

Au bout du compte, la façon dont ils se rendent d’un point A à un point B n’est probablement pas très importante pour la plupart des gens. Peu importe donc qu’ils prennent la petite navette ou le bus, l’essentiel étant qu’ils arrivent confortablement à destination et qu’ils puissent faire bon usage de leur temps de trajet. L’accent est mis en particulier sur le fonctionnement de l’écosystème de la mobilité, qui se compose de différents acteurs individuels. Ainsi, pour que les navettes, les bus, les vélos et les scooters se complètent de manière optimale, ils doivent échanger des données, participer à des plateformes de mobilité multimodale et adopter des normes permettant l’échange de données en premier lieu.

Conclusion

En résumé, nous pouvons dire que de nombreux services sont nécessaires, partout et à tout moment, pour que les gens aient réellement une alternative à leur propre voiture et prennent plaisir à utiliser les transports publics. Pour réaliser cet écosystème de mobilité, tous les acteurs doivent travailler ensemble : Les fournisseurs de mobilité, les responsables politiques et les autorités chargées des transports publics afin de garantir la réalisation de cet avenir de la mobilité.

 

Le concept de mobilité présenté est basé sur l’étude Fraunhofer IESE « Mobility Transition 2030 » (disponible uniquement en allemand).

Plus d’histoires comme celle-ci :

TRONTEQ OHG devient TRONTEQ GmbH

TRONTEQ OHG devient TRONTEQ GmbH

TRONTEQ est en pleine croissance. Afin de créer le cadre nécessaire à la réalisation d'objectifs futurs plus élevés, la forme juridique de l'entreprise a été modifiée au cours des derniers mois, passant d'une GbR (Gesellschaft bürgerlichen...

read more

Nos produits sont fondamentaux pour la digitalisation dans les transports publics. Les commutateurs Ethernet ROQSTAR M12 fournissent l’infrastructure réseau pour la billettique, les systèmes de comptage de passagers (PCS), l’information dynamique aux voyageurs (SIV), et la vidéosurveillance (CCTV).

Contactez

TRONTEQ GmbH
Hoelzlestr. 3
72768 Reutlingen
Allemagne

+49-7121-91799-0

info@tronteq.com

Connectez-vous avec nous !

UITP
ITxPT
EN50155
E1
© 2022 | TRONTEQ GmbH