Les infrastructures de réseau IP dans les véhicules de transport public
18 Juin, 2021

La plupart des dispositifs à bord d’un véhicule de transport public moderne utilise une communication basée sur la technologie IP. Dans ce qui suit, nous examinons les phases typiques d’un projet de mise en œuvre d’un réseau IP à bord d’un véhicule.

Phase 1: Le concept du réseau IP

La première étape consiste à élaborer un concept pour le réseau. Cette tâche est généralement effectuée par un architecte réseau. Ses tâches consistent à définir les exigences du réseau et à sélectionner les composants centraux du réseau (par exemple, les commutateurs Ethernet). Ces exigences peuvent inclure, par exemple, la topologie du réseau, les plages d’adresses, la segmentation et l’utilisation de certains protocoles de communication. Le nombre de participants tels que les afficheurs, les capteurs de comptage, les valideurs, les caméras, etc. Idéalement, une maquette sur table est mise en place pour créer, configurer, tester et finaliser le choix du réseau.

En un coup d’œil :

  • Définir les besoins du réseau
  • Sélectionner les composants du réseau
  • Tester le concept en sur table
  • Finaliser les spécifications de configuration du réseau

Phase 2: Pilote

La phase pilote représente un test en conditions réelles, dans un véhicule en mouvement. À cette fin, quelques véhicules sont équipés d’un réseau et d’une application IP puis testés avant que la totalité de la flotte ne soit mise à niveau ou convertie. Dans cette phase, les étapes nécessaires à la mise en œuvre des équipements sont définies, testées et optimisées.

En un coup d’œil :

  • Installation initiale dans quelques véhicules
  • Essais et optimisation en roulage
  • Préparation du déploiement

Phase 3: Déploiement

L’étape de déploiement exige une planification minutieuse de la part des participants au projet. Il faut s’assurer que tous les composants sont prêts à être installés à temps, que l’équipe de montage est formée et que les véhicules sont disponibles au dépôt ou l’atelier et dans les délais prévus. Outre l’assemblage mécanique et le câblage des équipements, l’infrastructure du réseau doit également être mise en service et son fonctionnement testé par d’autres participants. De cette façon, même un calendrier de déploiement serré peut être respecté.

En un coup d’œil :

  • S’assurer que les composants sont installés conformément au plan
  • Mise en service de l’infrastructure du réseau
  • Vérification des fonctionnalités

Phase 4: Opération

Cette phase représente l’exploitation régulière de la ligne. Toutes les applications informatiques sont utilisées dans leur pleine mesure fonctionnelle. L’infrastructure du réseau doit être fiable et ne pas nécessiter de maintenance. En cas de défaillance, les équipements sont remplacés par de nouveaux. Si les applications informatiques sont étendues, le réseau peut être adapté aux nouvelles conditions par le biais d’une mise à jour.

En un coup d’œil :

  • Le fonctionnement de la ligne fonctionne comme prévu
  • L’infrastructure du réseau ne nécessite aucune maintenance
  • En cas de défaillance ou d’extension du réseau, il est possible de remplacer les appareils ou d’effectuer des mises à jour.

Plus d’histoires comme celle-ci :

 

Nos produits sont fondamentaux pour la digitalisation dans les transports publics. Les commutateurs Ethernet ROQSTAR M12 fournissent l’infrastructure réseau pour la billettique, les systèmes de comptage de passagers (PCS), l’information dynamique aux voyageurs (SIV), et la vidéosurveillance (CCTV).

Contactez

TRONTEQ Electronic
Hoelzlestr. 3
72768 Reutlingen
Allemagne

+49-7121-91799-0

info@tronteq.com

Connectez-vous avec nous !

© 2021 TRONTEQ Electronic